2001 - Mixte sur papier

2001 - Morceau

146 x 97

2001 - Si tu veux ...

130 x 97

 

Michel Arnaudiés

Il a dit, il a écrit :

Aujourd'hui, mon oeuvre ressemble davantage à une chansonnette qu'à un grand air d'opéra.

L'œuvre s'achève sur un sentiment d'échec. Perception non digérée d'une oeuvre particulièrement indigeste. Destinée à être vomie peut-être?

Là où les mots sont suffisants pour dire, l'acharnement par l'image est inutile.

Ce que légitimement souhaite l'autre, ce n'est pas moi.
Faire que mon histoire devienne un peu la sienne.

Il y a en chacun de nous un Sisyphe qui sommeille, le mien est en train de se réveiller.

Sur le sable, les yeux clos, sous un soleil franc et massif, le corps n'existe plus. L'oreille perçoit le bruit de la vague tout près. Un morceau de peau, le long de la cuisse, perçoit un petit air à peine frais. Le reste du corps, mis à nu, détendu, consciemment n'existe plus. Plus de rêve. Plus de pensée. Cette humilité physique il sera important de la retrouver dans l'acte de la création.

Il n'y a pas à douter des motivations de l'action. La réflexion ne concerne que le résultat.

Y a-t-il une réussite possible sans excès? Il n'y a d'excès qu'à travers la présence du désir.

Faut-il vraiment s'inquiéter d'une stérilité possible? L'angoisse du vide.

Présence permanente du tragique. Que la jouissance soit le seul moteur efficace.

Je suis dans le creux de l'onde - et je n'y suis pas mal - parce que je ne suis pas un faiseur d'image.

Cette immobilité contemplative: ce n'est pas quand je ne fais rien que je perds le plus mon temps.

Je n'ai jamais pu associer le mot «travail » à l'acte de créer: ma production est socialement inutile.

La nécessité du faire ne s'inscrit pas dans un espace de liberté encore moins dans celui du plaisir.

Face au doute, une des actions possibles consiste à se battre. Cette lutte se situe dans un espace clos. Se battre pour exploser le rond.

Axiome en guise de conclusion: les démons sont universels - recherche du plaisir, « famille je vous hais », panique devant la solitude et le manque - leurs illustrations le seront aussi ... à moins que l'ouvre ne soit pas illustration mais réaction... consciente plus tard.

Peut-on vivre, ivre, continuellement?

Une lumière, une couleur, un blanc, une qualité de silence.

Le temps distille. Il faudra un certain recul pour voir ces oeuvres alignées contre ce mur. Les voir telles qu'elles sont. Vision juste et non partisane.

Tout écrit n'est pas destiné à être lu. La création persiste dans son délire baroque. Le collectif divin est mort avec Notre Dame.

 

Michel Arnaudiès

 

2001 - Ce morceau ...

146 x 97

2001 - Féria IV

146 x 97

2001 - Féria III

146 x 97